Dormir dans le train

J’ai toujours trouvé qu’on perdait facilement du temps dans les transports en communs, pas vous ? Au collège et au lycée j’avais pour habitude de lire mes lectures obligatoires dans le bus afin de ne pas gaspiller de temps en regardant dehors ou en écoutant de la musique. A l’université, quand je prenais le train pour rentrer chez moi, soit je lisais soit je faisais mes devoirs. Ainsi, au Japon, je faisais la même chose, dès que je savais que j’aurais plus de quinze minutes de trajet en train, je prenais un bouquin avec moi.

Par contre, au Japon, la plupart des Japonais profitent de ces moments pour faire des micro sièstes et  ils se réveillent toujours au bon moment pour descendre ! A croire qu’ils sont règlés comme des horloges. La facilité des Japonais à s’endormir rapidement n’importe où peut surprendre les étrangers. Puis il y a ceux qui dorment la bouche ouverte, ceux dont la tête bascule involontairement sur l’épaule du voisin, ceux qui sont complètement tassés sur eux-mêmes et ceux qui sont au bord du torticoli. Au début, je trouvais que c’était gênant qu’on puisse nous regarder dormir comme ça. Certes, tout les Japonais ne s’assoupissent pas dans le train, certains bavardent, pianotent sur leur téléphone, lisent le journal, etc, mais dans un wagon il y en aura toujours un ou deux qui se sera endormi ! Vu qu’il y a encore beaucoup de respect et moins de vols, ils n’ont pas peur de se faire voler quelque chose pendant leur sièste, alors que si se serait en France, on aurait malheureusement plus de risques de se faire piquer quelque chose.

Au fur et à mesure, je me suis surprise à piquer du nez lors de certains trajets. Pendant mes lectures, je commencais à voir flou, mes paupières devenaient lourdes et se fermaient toutes seules. Maintenant, au bout de deux ans et demi, c’est pire. Dès que je m’assois, je m’endors illico et je me réveille pile poil pour descendre !  C’est systématique. Je n’arrive plus à lire ni même à attendre mon arrêt, le simple fait d’être assise me fait somnoler. Quand je vais travailler, le mercredi j’ai 20 minutes de train et vendredi 45 minutes, inutil de vous dire que je dors aux allers comme aux retours. En Avril, ma tante et mon oncle sont venu me voir et quand on prenait le train pour aller faire du tourisme ça les faisait rire de me voir m’assoupir. Je suis une vraie dormeuse ambulante. Si je ferme les yeux, c’est fichu. Je ne comprends pas pourquoi je suis devenue comme ca. Serait-se du à la fatigue? Certes, tout les jours je me lève à sept heures et me couche vers minuit, mais je ne travaille pas autant que les Japonais.

0811103000

Publicités

12 commentaires sur “Dormir dans le train

Ajouter un commentaire

  1. Salut ! ça fait longtemps que j’étais pas venue sur ton blog (ah, je viens de voir l’article sur la télé… dingue ! J’ignorais qu’il y avait autant de coupures… Bonjour le calvaire !)

    Peut-être qu’en ce moment, tu as besoin de plus de sommeil^^ ou; peut-être que tu t’es « mise à l’heure japonaise » (même si, comme tu l’as dit, les Japonais sont loin de tous dormir dans les transports !)

    Moi aussi, dans les transports, j’ai pris l’habitude de lire… bon, je reconnais que c’était dur au début : la lecture « en mouvement » me donnait la nausée ! Ecouter de la musique ? Impossible avec le raffut du bus, du métro… j’ai vite oublié. Maintenant (que je suis rentrée en France^^’) je révise mes kanji ou ma grammaire. ça m’est déjà arrivé de piquer du nez… ça m’énerve d’ailleurs, car je me dis : rah, tout le monde me voit dormir ! Mais parfois, c’est plus fort que moi, il faut que je dorme ! Comme je suis souvent assise côté fenêtre, je baisse la tête, fais style « je suis penchée sur mon livre »… tu parles, je somnole ! Je tiens toujours mon sac serré contre moi : on ne sait jamais. Même si bon, ça peut s’apparenter à de la parano… Quoique ! Certaines personnes sont tellement bizarres, dans le bus ! Hier, une jeune fille s’est fait bastonner par une autre; cette autre fille lui ayant crié : « vire ton sac, j’veux m’assoir ». La première fille répond : « demandez-le moi gentiment, au moins ». Le temps que j’intervienne (oui, moi je fonce é_è), la pauvre s’était déjà pris des coups ! Enfin, je m’étale, là…

    Au fait, tu connais la journaliste Karyn Poupée ? Je suis en train de lire son livre « Les Japonais »

    J'aime

    1. Ah non je ne connaissais pas ce livre. L’annee derniere j’ai lu « Naaande » de Eriko Nakamura. C’est une Japonaise mariee avec un Francais qui vit a Paris et elle raconte son « culture shock » a travers son quotidien. Ca se lit rapidement, c’est marrant puis quand on a vecu au Japon, on s’y reconnait a l’envers, !

      J'aime

  2. Voila bien un aspect de la civilisation japonaise que j’ignorais. J’ai tendance à céder aussi au sommeil…Heureusement que je ne vis pas au japon. J’aime beaucoup votre description, et bonnes siestes.

    J'aime

  3. Cela m’avait frappée aussi lors de mon séjour au Japon. Si tu t’y es mise, c’est peut-être parce que tu t’es vraiment intégrée à la population japonaise… J’ai bien aimé lire ton article.
    Bon week end !

    J'aime

  4. Je prends aussi le train pour travailler à une heure de chez moi. A bord c’est plutôt festif ! On est un groupe entre 6 et 10 personnes. On bavarde, on lit, on fait des mots croisés, on tricote. Parfois on prend le ptit dej ensemble le matin pour fêter un anniversaire, une fête, un départ en vacances. Et on dort aussi …

    J'aime

  5. bonsoir ! j’ai bien aimé,aussi, »naaande » ,j’ai bien ris également…en tout cas c’est très
    bien observé! (parisienne durant 20 ans…) bernadette

    J'aime

  6. Combien de fois je me suis endormie dans les trains au Japon, dans la ligne Hankyu qui relie Kobe à Osaka… tous les soirs en rentrant du travail en fait
    Et puis je faisais pas semblant ! (la tête qui balance, des fois je m’appuyais contre mes voisins, ou bien je me cognais ou appuyait la tête contre la rambarde lol)
    Et plus d’une fois j’ai loupé mon arrêt
    j’avais pas encore la maîtrise des micro siestes japonaises xD

    J'aime

  7. Bonsoir ! Je reviens tout juste de mon voyage au Japon et effectivement j’ai été frappée de les voir dormir aussi facilement et hop se lever juste au bon moment. Je me suis surprise aussi à la fin de mon séjour à me laisser somnoler.mais toujours en gardant un œil sur la montre 🙂

    J'aime

  8. Bonsoir !
    Merci beaucoup frenchynippon : je ne connaissais pas du tout le livre d’Eriko Nakamura. Je vais le lire 🙂
    Karyn Poupée, journaliste à l’AFP, vit au Japon depuis les années 2000, si je ne me trompe pas, et est mariée à un mangaka.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :