France 2015 et choc culturel inversé

Me voici de retour de mon séjour en France. J’ai mi du temps à revenir sur le blog, car après m’être plus ou moins remis du décalage horaire, mon fils et moi avons choppé un bon rhume. J’ai voyagé seule avec mon fils en utilisant le porte-bébé afin d’avoir les mains libres pour tout ce qui est bagages et autre. Comme il avait six mois et demi, j’appréhendais beaucoup, notamment qu’il pleure durant toute la durée du vol. Mais finalement, pour son baptême de l’air, il a été un vrai petit champion ! Le vol aller s’est bien passé. On avait un lit bassinet, il n’a dormi que 2h avant d’arriver à Paris, mais sinon il était calme. Puis pour le vol Paris – Bâle, à peine attaché sur moi il s’est endormi et ne s’est réveillé qu’à l’arrivée. Par contre pour le vol retour 3h avant d’atterrir à Osaka, il a eu une petite crise de pleurs, du à la fatigue et aussi parce qu’il en avait marre j’imagine, mais sinon en dehors de cet épisode de larmes il a réussi à dormir 2-3h et a aussi été tranquille. J’ai voyagé avec Air France pour l’aller et avec KLM pour le retour car à cause de la grève, mon vol retour fut reporté d’un jour avec une escale à Amsterdam au lieu de Paris. Par rapport au décalage horaire, j’ai remarqué que mon fils en avait été plus affecté à notre retour au Japon. Couché à 20h il se réveillait vers minuit et pétait la forme jusqu’à environ 2h du matin.. alors qu’en France, malgré un peu de fatigue lors des premiers jours, il n’a pas eu de soucis les nuits.11122391_10206321191332560_1858652453_n

Ce fut un mois chargé car j’ai du faire le tour de ma grande famille pour leur présenter mon fils, j’en ai aussi profité pour le baptiser et pour faire du shopping pour nous deux, quoique il a tellement été gâté en vêtements que je n’ai pas eu besoin de lui acheter grand chose^^ J’étais vraiment contente de rentrer, de revoir ma famille et certains amis, je serai volontiers rester plus longtemps. Comme à chaque retour chez moi, j’avais l’impression que le temps s’était arrêté, que rien n’avait changé, les conversations reprenaient leur cours comme si je n’étais jamais parti.  Ça peut sembler étrange, mais ça m’était agréable de revoir de jolis villages avec de jolies maisons de formes et de dimensions normales et j’étais contente de pouvoir lire les étiquettes de produits alimentaires et cosmétiques sans problème. J’ai aussi pu profiter de manger pratiquement tout ce dont j’avais envie. C’est marrant, mais avant de partir vivre au Japon je n’ai jamais été très fromage et pendant mon séjour j’en ai mangé presque tous les jours. Puis la charcuterie et le pain! Notre bon pain français, mmh ce fut un vrai régale^^ Dès que je rentrais dans une boulangerie je prenais soit un bretzel soit un petit pain au chocolat. J’ai aussi redécouvert les supermarchés français, j’avais envie de manger tout ce que je voyais, notamment au rayon yaourt en voyant tout le choix qu’il y a comparé au Japon qui n’est pas de taille.

Ça fait maintenant quatre ans que j’habite au Japon, bien que je sois étrangère je m’y sens chez moi, j’ai ma routine, ma petite famille et des amies. En France, j’ai ma famille et mes amis, je ne suis pas en terre inconnue, et pourtant quand je me baladais en ville, je me sentais un peu à part, comme si je ne faisais plus partie de cette ville alors que j’y suis née et que j’y ai grandi. Bon, ma ville a aussi beaucoup changé, faut le dire et malheureusement c’est plus en mal qu’en bien. Quand on vit à l’étranger depuis plusieurs années, on s’habitue au mode de vie et aux coutumes de notre pays d’accueil au point que celles de notre pays d’origine peuvent parfois nous paraître « bizarre », voire nous choquer, et qu’on se demande comment on a pu vivre de cette manière avant. Certains aspects du quotidien japonais me plaisent comme d’autre non, idem pour la France. Ainsi, dès mon arrivée sur le sol français, j’ai eu une sorte de choc culturel « inversé ». A l’aéroport CDG, lors des passages de contrôle, ça m’a « choqué » d’entendre le staff se parlait comme des amis, se racontant des histoires personnelles, ce qui je pense n’est pas quelque chose à faire devant les usagers. Le service client dans les magasins, certes la politesse est là, il y a une différence de proximité par rapport à la relation vendeurs / clients qu’il y a au Japon. Les gens, ou plutôt les jeunes avec leurs accoutrements et surtout leur vocabulaire. Les rues sales, tapissées de mégots, d’excréments de chiens, de déchets etc. J’ai aussi vite ressenti un sentiment d’insécurité que je ne ressens pas au Japon et ce même tard dans la nuit. L’incivilité m’a aussi marquée. On m’a rappelé que le dimanche tous est fermé. Etant maman depuis peu, j’ai aussi été choquée du manque d’équipements pour les bébés dans les lieux publics, au niveau des tables à langer qui sont de simples tables, du manque de siège bébé dans les cabines de toilettes femmes ou sinon qui ont des sangles mais non réglables, et comme je m’en doutais, rien pour les mamans allaitantes. 

Ce retour au Japon fut particulièrement difficile car ça me fendait le cœur de devoir séparer ma mère de son unique petit-fils et de l’empêcher de jouer pleinement son rôle de grand-mère, cette distance me fait vraiment culpabiliser… Je pense déjà à mon prochain séjour, qui je l’espère pourra se faire l’été de l’année prochaine. Si c’est possible, j’aimerai profiter d’aller un mois en France au moins une fois par an avant que mon fils ne commence sa scolarité car après il aura peu de vacances et s’il en a elles seront courtes.

Publicités

11 commentaires sur “France 2015 et choc culturel inversé

Ajouter un commentaire

  1. J’ai eu la même impression d’insécurité quand je suis retournée en France. En plus je suis retournée juste après les attentats de Charly Hebdo. Pour être honnête, les seuls endroits où je me sentais en sécurité, c’était près des monuments religieux avec les militaires armés.Alors qu’en Irlande, surtout a Galway, c’est plutôt rare de voir la garda. J’ai eu aussi un choc culturel d’autant plus que a Besançon, ils ont construit un tramway. Du coup l’aspect de la ville a totalement changé. Et oui, le pain le fromage. Holalala! Les prix aussi. Je sais pas au Japon, mais en Irlande, la vie est chère et voir les prix si bas, surtout pour les produits laitiers ça m’a choqué.
    Anny-Emmanuelle

    J'aime

    1. Au Japon, les fruits et légumes sont aussi chers, 1 Euro pour une pomme ou pour une tomate, 15 Euros un melon, 6 Euros un quart de fromage… L différence de prix, j’ai l’habitude donc ça me choque moins quand je rentre, mais j’en profite d’autant plus pour manger un max de choses ^^

      J'aime

  2. Bon retour au Japon !
    J’ai encore 11 mois à vivre ici mais j’appréhende mon retour en France et de retrouver ce que tu évoques dans cet article et que je n’apprécie pas de voir en France…. les rues parfois crades ou avec des tags, les transports en communs dégradés, l’insécurité parfois le soir, les regards ou remarques des hommes quand on s’habille en tenue légère (tenue pourtant totalement normale !)…..
    Forcément quand on s’expatrie et qu’on rentre « au pays » on a la chance de retrouver aussi les avantages ou les choses agréables qu’on a dans notre pays d’origine…. Moi aussi je pense au pain, mais surtout…. au jambon !! Rayon qui en France aussi est bien fourni, mais au Japon j’ai du mal à trouver un joli jambon pas hors de prix.
    Je n’ai pas d’enfants mais en entrant dans les toilettes pour femmes j’ai remarqué tous les équipement « mother friendly » pour changer les bébés, et la présence d’ascenseurs pour personnes handicapés c’est aussi ce qui rend la vie quotidienne ici plus agréable.
    Question un peu personnelle, mais est-ce que tu utilisais toujours le porte bébé ou un moyen de garder ton petit près de toi ou tu avais une poussette ? Je vois assez peu de poussettes (voire pas du tout…. ?) dans les rues japonaises alors qu’en France (du moins à Lille où je vivais) j’en voyais énormément….

    J'aime

    1. En France, un de mes cousin m’avait prêté une poussette pour mon séjour donc parfois j’utilisais la poussette et parfois le porte-bébé.
      J’ai aussi l’impression de voir plus de maman avec un porte-bébé qu’en France. Je ne sais pas si c’est pareil dans tous les centres commerciaux, mais par exemple à Nishinomiya Gardens, on peut louer des poussettes donc beaucoup de mamans y vont en porte-bébé, mais le nombre de poussettes étant limitée il vaut mieux y aller tôt. Pour ma part, je prends la poussette quand je sais que je vais faire du shopping ou déjeuner dehors, et j’utilise le porte-bébé quand je vais chez des amies ou quand je dois faire de petites courses dans mon quartier (banque, pédiatre, boulangerie…).

      J'aime

  3. Haaaa le choc culturel !
    Ce qui me manque le plus au Japon, c’est de ne pas entendre tout les piafs que je pouvais entendre le matin en France, ici si j’en entend un je m’estime heureuse. Le son des cloches de mon village me manquent aussi, et toute l’architecture de notre beau pays. L’architecture japonaise (dans le nord, le sud est deja plus plaisant) est loin d’etre belle a voire.

    J'aime

  4. Ouh le gros blues dans cet article… Profite du moment présent. Ne culpabilise pas. Tu as choisi cette vie et elle est belle. Tout ce que tu feras pour ta famille ne sera que bien car tu les aimes tous ! Alors profite de ta vie quotidienne au Japon et vivement le prochain voyage ^^

    J'aime

  5. Bien que je vive en pays frontalier, j´ai toujours un choc culturel inversé quand je rentre en France. Beaucoup d´allemands me demandent ce qui m´a pris de quitter notre beau pays pour venir m´installer chez eux. Ils n´en croient pas leurs oreilles quand j´explique que je me sens chez moi chez eux et non en France et quand je leur explique que pour moi, la France est un merveilleux pays en tant que touriste, mais que pour rien au monde je souhaiterais y retourner vivre…
    Ce qui me choc toujours en rentrant en France c´est l´incivilté. Le fait que s´il n´y a pas de gardes, de sécurité, de police ou de possibilité d´ammende, les gens font un peu comme ils veulent.  » bah toutes facons personne control, qu´est-ce qu´ on s´en branle ! « . Bien que les jeunes allemands commencent à faire pareil, les règles restent en général trés respectées. Je m´y sens du coup beaucoup plus en sécurité et libre, puisque dérrière des régles strictes qui sont suivies se cache beaucoup de respect…

    ahahah je bave aussi complètement dans les supermarchés francais !!!! Je sais pas pourquoi, mais quand je suis en France, je surkiff faire les courses *-* !!

    J'aime

  6. Bientot 4 ans en Chine et autant de temps loin de la France, ca me ferait vraiment bizarre d’y retourner. J’imagine le sentiment d’insecurite, c’est bete mais c’est une des choses qui me freinent. Parfois j’imagine toutes les bonnes choses que je pourrai manger aussi.
    Il faudra un jour passer en France, histoire de presenter bebe a ma famille et a mes amis, mais ce n’est pas d’actualite 🙂

    J'aime

  7. Bonjour.

    Je tombe de temps en temps sur de tels commentaires pétris d’inquiétudes vis à vis d’une « insécurité » en france qui m’agace un tantinet …. et tient plus de l’angoisse pathologique qu’autre chose ! …. Il faut vraiment souffler un bon coup et se calmer avec ça … De l’insécurité, il y en a dans tous les pays, il suffit d’aller dans les « bonnes » villes (quartier) aux « bonnes » heures et on a vite fait envie d’aller voir ailleurs … Hormis des endroits de Paris, ou Marseille, etc … je passe mon temps à vivre dans des endroits qui n’amène aucuns sentiments d’insécurités… Les gens se montent la tête tout seul, surtout certains expats … Une ville proche de Marseille par exemple, comme Aix en Provence, ne vas pas vous effrayer même à 2H du mat … Et alors que dire de 99% des villages de + ou – 5000 habitants qui représentent le coeur de la France !

    Pour ce qui est de l’incivilité, là par contre il y a un vrai problème qui me navre. Mais dans une bonne partie des autres pays, ça ne va pas en s’arrangeant aussi, ce qui est d’autant plus navrant… 😦

    Cdt.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :