Mon quotidien japonais : janvier

Voila le premier mois de cette année 2017 touche déjà à sa fin. Personnellement je n’ai pas fais de résolutions car je sais que je n’en tiendrais aucune.Sinon la famille s’est agrandi, mon fils a une nouvelle cousine. A peine deux jours après sa naissance mon beau-père a dit au cousin de mon mari, l’heureux papa, qu’il faut maintenant penser à avoir un garçon et pourquoi pas un troisième. Sur le coup je me suis dis, « il est papa depuis seulement deux jours, laisse-le au moins découvrir ce que c’est avant de lui parler des deux suivants ». Honnêtement cette remarque ne m’a pas vraiment étonné. Puis j’ai une bonne nouvelle, les billets d’avion sont réservés, mon fils et moi seront en France tout le mois d’août, j’ai hâte ! Puis les dix derniers jours mon mari et ses parents nous rejoindront.

Pour le Shogatsu, le nouvel japonais, nous l’avons passé avec ma belle-famille et comme chaque année nous l’avons célébré exactement la même façon. Ainsi, je ne vais pas m’attarder la dessus car j’en parlé dans un autre article, alors si cela vous intéresse, cliquez Nouvel an 2014.

Ce mois-ci, pour faire plaisir a mon fils et surtout pour l’occuper malgré le froid, j’ai testé deux « Kids Museum » qui ne sont finalement que des salles de jeux. D’abord le Thomas Museum, Thomas Station à Osaka, une salle de jeux sur le thème du célèbre train bleu. Depuis l’automne dernier mon fils adore du coup je me suis dis que j’allais l’y emmener avant qu’il ne s’en lasse. C’était petit, il y avaient quelques manèges à l’effigie des personnages du dessin-animé et un coin jeux avec des trains et rails à gogo, mon fils a adoré. Puis le Anpanman Museum à Kobe qui est sur le thème d’un célèbre personnage de dessin-animé japonais ou tous les personnages ont des têtes en forme de pain. Mon fils a connu ce héro des tout petit à la garderie. C’est une grande salle de jeux dans l’univers du dessin-animé, des maisons, des toboggans, un coin pour regarder le spectacle et un coin atelier pour se fabriquer son masque Anpanman. Le Anpanman museum coûte tres cher, 1500 pour les adultes ET les enfants ! Faut y rester toute la journée pour rentabiliser son entrée. Même si mon fils s’y est bien amusé, je ne pense pas y retourner.

Après plus d’un an j’ai enfin rencontré Myriam, une copine française de Tokyo, nous nous sommes connu via Twitter et Instagram, comme quoi on peut faire de chouettes rencontres via les réseaux sociaux^^ Ce blog m’a aussi d’ailleurs permis de faire la connaissance d’expatriées françaises vivant également dans le Kansai et dont certaines sont devenues de très bonnes amies ! Myriam et son mari japonais sont de talentueux tatoueurs à Tokyo alors si vous êtes de passage dans la capitale nippone et que vous avez envie d’un souvenir inoubliable n’hésitez pas à les contacter. Voici leur page facebook, HeavyWeightTatto. Pour l’occasion de cette rencontre entre mama-toto comme disent les Japonaise (contraction de mama pour maman et de tomodachi qui signifie « ami »), nous sommes allées au château d’Osaka. Admirez ce magnifique ciel bleu de janvier, les Japonais disent qu’en hiver plus le ciel est éclairci et plus il fait froid, mais bon les températures ici n’égaleront jamais celles de mon Alsace natale et de ses températures négatives.

16443021_10211724659775894_1772477606_o

Le mois dernier j’ai oublié de vous raconter ce qui m’était arrivé. Un jour, avant d’aller au travail, je suis allée dans un magasin pour faire quelques emplettes. Dans l’ascenseur, je suis seule avec un homme, la trentaine peu être, il reste pres des boutons. En sortant j’ai l’impression qu’on me touche les fesses… une première! Même en France ça ne m’est jamais arrivé, je crois rêver. Surprise, je me retourne et alors que les portes se referment l’homme de l’ascenseur me fait « bye bye » avec un grand sourire. Je suis un peu perdue, tout s’est passé si vite. Je revois la scène en boucle, puis je me souviens. En effet, pendant que l’ascenseur montait, j’avais cru l’entendre dire « ii manko da wa« , sur le coup je pensais avoir mal entendu, finalement non… Ce qu’il a osé dire « manko » est juste le mot le plus vulgaire pour décrire le sexe féminin. Toute la journée, je n’avais qu’une envie, c’était de rentrer chez moi et de prendre une douche.

Cet épisode m’a bien remué et depuis je fais attention. Certes j’aurai pu lui mettre une baffe, mais bon quand on ne s’y attend pas… puis en n’ayant déjà pas de repartie en français, je n’aurai pas su quoi lui dire en japonais. Mes amies Japonaises m’ont dit que la prochaine fois, il faudra lui chopper la main en criant « chikan », ce qui signifie pervers, et le mener jusqu’au responsable le plus proche (responsable de magasin, agent de gare, commissariat s’il y en a un proche). Quand j’en ai parlé à mon mari il m’a simplement dit « Ça va, tu es tombé sur un pervers, mais il t’a juste touché les fesses, il n’avait pas de couteau et ne t’a pas violé ». Réaction qui m’a bien déçu. Même s’il ne m’a touché que les fesses, cela reste un geste déplacé. On ne touche pas des inconnues comme ça. A présent je comprends mieux les wagons « women only ».

chikan-beware

Publicités

9 commentaires sur “Mon quotidien japonais : janvier

Ajouter un commentaire

  1. Je suis un peu choquée par la réaction (ou le manque) de ton mari… « Tu n’es tombé que sur un pervers…? » … ça reste un abus. Je comprends que tu n’aies pas su comment réagir, j’espère que ce vieux dégueu se prendre une vague de karma dans la tronche.

    Aimé par 1 personne

  2. Olala, je comprends exactement ce que tu ressens ! Lorsque je suis allée au Japon, j’ai également eu le sentiment qu’on m’ait touché les fesses dans une allée de magasin ! C’était très confus pour moi aussi, car je ne savais pas si c’était délibéré ou pas, j’ai vu la personne s’éloigner mais j’étais tellement surprise et dans mes doutes que je n’ai pas réagi. C’est vraiment choquant que cette pratique soit répandue au point que la société japonaise l’ait intégrée et créé ces wagons spéciaux.

    J'aime

  3. Il y en a qui ne sont pas gênés dans les ascenseurs… Quelle honte !
    C’est chouette pour le mois d’août, j’espère que vous aurez beau temps car ces dernières années, en Alsace, l’été est comme qui dirait bizarre.

    J'aime

      1. Ah ok je voyais pas les japonais comme ça mais ça doit expliquer le fait qu’il sépare les wagons dans le métro effectivement. Est ce que c’est quelque chose qui arrive souvent au Japon? Je me rends seule au Japon pour plusieurs mois je veux juste être prévenue lol

        J'aime

        1. Bah j’ai envie de dire qu’il y a des pervers un peu dans tous les pays… faut pas se fier a l’apparence que donnent les Japonais, se sont de faux timides ! En presque 6 ans de Japon c’est la première fois que ça m’est arrivé. Je ne sais pas si ça arrive souvent mais dans les trains on peut voir beaucoup de panneaux de prévention contre les pervers. Il y a deux semaines en allant bosser, je suis passée par une galerie commerçante souterraine, et au niveau d’une boutique de lingerie j’ai vu le japonais devant moi, qui tout en marchant en a profité pour mettre sa main a l’entre-jambe du mannequin qui était a l’extérieur de la boutique… comme quoi :/ J’espère en tout cas que cela ne t’arrive pas, comme dit dans l’article, faut crier « chikan ».

          Aimé par 1 personne

  4. Je ne comprends pas trop la réaction de ton mari, cet homme vous a touché, il a violé votre espace vital, votre corps. J’ai vécu un truc similaire et c’est horrible. Je suis contre les wagons pour femmes uniquement j’ai l’impression que ça protège ces pervers. Il faut les sanctionner pas les protéger

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :