Chikan, Me too au Japon

Chikan, ce mot vous dit quelque chose ? Laissez-moi vous raconter ce qui m’était arrivé le mois dernier.

Un jour, avant d’aller au travail, je suis allée dans un magasin pour faire quelques emplettes. Dans l’ascenseur, je suis seule avec un homme, la trentaine peu être, il reste pres des boutons. En sortant j’ai l’impression qu’on me touche les fesses… une première ! Même en France ça ne m’est jamais arrivé, je crois rêver. Surprise, je me retourne et alors que les portes se referment l’homme de l’ascenseur me fait « bye bye » avec un grand sourire. Je suis un peu perdue, tout s’est passé si vite. Je revois la scène en boucle, puis je me souviens. En effet, pendant que l’ascenseur montait, j’avais cru l’entendre dire « ii manko da wa« , sur le coup je pensais avoir mal entendu, finalement non… Ce qu’il a osé dire « manko » est juste le mot le plus vulgaire pour décrire le sexe féminin. Toute la journée, je n’avais qu’une envie, c’était de rentrer chez moi et de prendre une douche.

Cet épisode m’a bien remué et depuis je fait attention. Certes j’aurai pu lui mettre une baffe, mais bon quand on ne s’y attend pas… puis en n’ayant déjà pas de repartie en français, je n’aurai pas su quoi lui dire en japonais. Mes amies Japonaises m’ont dit que la prochaine fois, il faudra lui chopper la main en criant « chikan », ce qui signifie pervers, et le mener jusqu’au responsable le plus proche (responsable de magasin, agent de gare, commissariat s’il y en a un proche). Quand j’en ai parlé à mon mari il m’a simplement dit « Ça va, tu es tombé sur un pervers, mais il t’a juste touché les fesses, il n’avait pas de couteau et ne t’a pas violé ». Réaction qui m’a bien déçu. Même s’il ne m’a touché que les fesses, cela reste un geste déplacé. On ne touche pas des inconnues comme ça. A présent je comprends mieux les wagons « women only ».

chikan-beware

Je ne sais si c’est parce que les gens parlent plus ou si tout ne fait qu’empirer, mais le monde doit changer. Les hommes doivent être mieux éduqués. Les mentalités doivent être mises à jour.

10 commentaires sur « Chikan, Me too au Japon »

  1. Je suis un peu choquée par la réaction (ou le manque) de ton mari… « Tu n’es tombé que sur un pervers…? » … ça reste un abus. Je comprends que tu n’aies pas su comment réagir, j’espère que ce vieux dégueu se prendre une vague de karma dans la tronche.

    Aimé par 1 personne

  2. Olala, je comprends exactement ce que tu ressens ! Lorsque je suis allée au Japon, j’ai également eu le sentiment qu’on m’ait touché les fesses dans une allée de magasin ! C’était très confus pour moi aussi, car je ne savais pas si c’était délibéré ou pas, j’ai vu la personne s’éloigner mais j’étais tellement surprise et dans mes doutes que je n’ai pas réagi. C’est vraiment choquant que cette pratique soit répandue au point que la société japonaise l’ait intégrée et créé ces wagons spéciaux.

    J'aime

  3. Il y en a qui ne sont pas gênés dans les ascenseurs… Quelle honte !
    C’est chouette pour le mois d’août, j’espère que vous aurez beau temps car ces dernières années, en Alsace, l’été est comme qui dirait bizarre.

    J'aime

      1. Ah ok je voyais pas les japonais comme ça mais ça doit expliquer le fait qu’il sépare les wagons dans le métro effectivement. Est ce que c’est quelque chose qui arrive souvent au Japon? Je me rends seule au Japon pour plusieurs mois je veux juste être prévenue lol

        J'aime

        1. Bah j’ai envie de dire qu’il y a des pervers un peu dans tous les pays… faut pas se fier a l’apparence que donnent les Japonais, se sont de faux timides ! En presque 6 ans de Japon c’est la première fois que ça m’est arrivé. Je ne sais pas si ça arrive souvent mais dans les trains on peut voir beaucoup de panneaux de prévention contre les pervers. Il y a deux semaines en allant bosser, je suis passée par une galerie commerçante souterraine, et au niveau d’une boutique de lingerie j’ai vu le japonais devant moi, qui tout en marchant en a profité pour mettre sa main a l’entre-jambe du mannequin qui était a l’extérieur de la boutique… comme quoi :/ J’espère en tout cas que cela ne t’arrive pas, comme dit dans l’article, faut crier « chikan ».

          Aimé par 1 personne

  4. Je ne comprends pas trop la réaction de ton mari, cet homme vous a touché, il a violé votre espace vital, votre corps. J’ai vécu un truc similaire et c’est horrible. Je suis contre les wagons pour femmes uniquement j’ai l’impression que ça protège ces pervers. Il faut les sanctionner pas les protéger

    J'aime

  5. Franchement, je rêve de wagons pour femmes dans tous les pays. Je les prenais au Brésil et en Iran, c’est dommage d’en arriver là mais je préfère me protéger plutôt que de subir ça en attendant que les hommes soient mieux éduqués…

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s