Tranche de vie, Osaka Safari et cerisiers

Comme je l’ai déjà dis précédemment, ma maman était venue nous rendre visite pour deux semaines. Comme nous avions déjà visité les principaux lieux touristiques d’Osaka, je me suis dis que cela serait intéressant pour elle de faire un Osaka Safari avec Angelo, auteur du blog Horizons du Japon. Tout d’abord, les Japon Safari, sont menés par des accompagnateurs photos qui proposent des balades à travers leur ville de prédilection en vous en faisant découvrir les coins secrets, une autre facette de ce pays tant fantasmé. Un Japon où les touristes n’osent ou ne pensent pas toujours s’aventurer, un Japon caché aux pieds des buildings ou derrière une simple devanture, un Japon au plus près des locaux. De plus, chaque lieu a son histoire et ils sont là pour vous la raconter, c’est vraiment captivant. Ce sont des visites uniques et très intéressantes pour se rapprocher un peu plus du vrai Japon ! Alors si vous êtes de passage sur l’archipel, n’hésitez pas à tester les Japon Safari ! Comme ma mère et moi vous ne serez pas déçus ! Elle a en effet beaucoup apprécié cette balade et moi j’ai redécouvert Osaka sous un autre angle.

Après le départ de ma mère, j’ai travaillé deux jours comme interprète pour la foire française d’Osaka qui a lieu chaque année au centre commercial hankyu du quartier Umeda. Chaque année c’est une région différente qui est à l’honneur, pour 2018 nous avions Paris et la Bourgogne, ainsi, les artisans français sélectionnés proposaient divers stands, allant de la nourriture, aux vêtements, aux accessoires jusqu’au resto français et il y avaient aussi plusieurs animations. Du coup, j’y ai remplacé deux interprètes. Le samedi j’étais aux cotes d’une modiste suisse domiciliée à Paris, Claudia Hageli, qui détournait certains accessoires et vêtements pour laisser agir sa créativité et récupérer certaines pièces inutiles aux maisons de hautes coutures pour leur redonner vie à sa façon. Dimanche j’étais aux cotés d’un apiculteur, cinquième génération à la tête de l’entreprise familiale, L’abeille diligente. Miel de citronnier, d’amandier, de framboisier, de litchi, de lavande maritime et de fleurs sauvages, quel menu ! Je n’ai jamais été fan de miel, mais le sien, un réel délice ! Puis c’était très intéressant d’apprendre comment ça se passe avec les abeilles et surtout les propriétés de chaque miel. Même si les journées étaient longues (10h-20h), qu’il y avait foule et que j’avais extrêmement mal aux pieds le soir, ça m’a beaucoup plu d’y travailler.  

DX98-18VQAAVlCf.jpg

Puis vous le savez, au Japon le printemps rime avec cerisiers en fleur, ainsi comme beaucoup de personnes nous avons aussi fait O-hanami. Cette année j’ai choisi d’aller à deux endroits totalement différents, mais dans cet article je ne vous présente que l’un d’eux, le temple Kobe Kitano Tenman-jinja. 

P1012238.JPGP1012091P1012190P1012218P1012219P1012103

 

 

Publicités

9 commentaires sur “Tranche de vie, Osaka Safari et cerisiers

Ajouter un commentaire

  1. Ah trop bien les japon safaris! Je note dans ma to do list pour notre prochain voyage au japon 🙂 on aura notre fille de 2 ans, tu penses que cela reste possible? (J’ai vu qu’ils faisaient des demies journées safari aussi.
    Merci pour ces articles pour voir la vie de dedans 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Les accompagnateurs s’adaptent aux clients, je conseille de les contacter directement sur leurs sites pour avoir leur avis 🙂 Apres cela dépend aussi du circuit proposé.

      J'aime

  2. C’est vrai, c’est bientôt la rentrée pour ton petit bout.
    Les paysages japonais au printemps sont toujours très oniriques…

    Merci pour le partage, profitez bien de ces beaux jours et joyeuses Pâques 😉

    J'aime

  3. Bonjour,
    Je devrai me rendre à Osaka d’ici un an ou 2 et le concept de Japon Safari m’intéresserait bien.
    Je me demandais quel est à peu près le tarif …
    Merci beaucoup !

    J'aime

  4. Vraiment magnifique le Japon. C’est un pays que j’ai toujours voulu visité. J’ai appris le japonais pendant 1 an mais c’était tellement difficile que j’ai arrêté, j’apprenais cette langue dans l’objectif d’être interprète aussi. Comment est le travail au Japon ? Est ce que tes études te paraissaient difficiles ?

    J'aime

    1. Quand on étudie le japonais il faut vraiment être assidu et garder la motivation. Je n’ai pas étudié au Japon, des que je suis venue j’ai travaillé. Par contre les boulots que j’ai fais n’ont rien a voir avec l’ambiance qu’il peut y avoir dans une entreprise japonaise donc de mon cote je dirais que ça se passe bien. J’espère que tu auras l’occasion de visiter le Japon un jour 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :