#Histoires Expatriées : La cuisine

Nouvel article des rendez-vous #Histoires Expatriées organisé par Lucie depuis l’Italie qui tient le blog L’Occhio di Lucie. Le thème du mois est La cuisine et c’est Perrine du blog Pensées voyageuses qui en est la marraine.

Si je vous dis cuisine japonaise, à quoi pensez-vous ? J’ai eu l’idée de poser cette question sur instagram et j’ai été agréablement surprise que les réponses soient si variées sans se limiter aux sushi. Ainsi beaucoup ont répondu les ramen, les gyoza, l’okonomiyaki, les nouilles udon, les onigiri, la soupe miso, le curry rice, etc. Comme n’importe quel autre pays du monde, la cuisine japonaise propose une grande palette de mets et de textures.

Tout d’abord, sachez que même si la majorité des Japonais sont sveltes, ce sont de gros gourmands. Ils adorent manger et ce à toute heure de la journée. Je ne savais pas trop comment tourner cet article, mais j’ai finalement décidé d’y présenter quelques traits typiques de la cuisine japonaise et qui sont tres différents de la cuisine française. D’ailleurs si vous voulez tester quelques recettes japonaises, n’hésitez pas à jeter un œil à la catégorie cuisine du blog ! ici

 

* Itadakimasu ! *

 

Le petit déjeuner japonais

Commençons par le repas dit le plus important de la journée, le petit déjeuner. En France on est plutôt sucré alors qu’au Japon ils sont plutôt salé. Le petit-déjeuner traditionnel japonais c’est un bol de riz, du poisson, un accompagnement (natto ou légumes) et une soupe miso. Un repas semblable à ce que nous, Européens, nous mangerions à midi ou au dîner, mais au moins cela à le mérite de faire tenir toute la matinée. De nos jours, le petit-déjeuner varient selon les familles, certaines préfèrent des toasts ou autre. Personnellement, j’ai beaucoup de mal avec les petits-déjeuner traditionnels japonais, dans les deux ryokans ou j’avais été, le repas était décidé et mon estomac avait eu du mal à s’en remettre, c’est la faim qui m’avait fait finir mon plateau. Bien sur ce n’est qu’une question d’habitude, on aime ou on n’aime pas.

Image associée

 

La quantité

Au Japon il y a des repas fait d’un seul place principal et ceux constituées de plusieurs plats mais en petites quantité. On a le riz et la soupe miso chacun dans son bol, le plat principal et un voire deux ou trois accompagnements en plus, en général légumes ou salade. Mon beau-père dit que le palais japonais s’ennui vite de son assiette si elle ne se limite qu’a un seul gout. Ainsi c’est beaucoup plus intéressant d’avoir de pouvoir alterner entre plusieurs plats. Par conséquent, qui dit plusieurs plats, dit petites portions. Les Japonais n’ont pas l’habitude de se remplir la pense jusqu’à avoir l’impression d’éclater, au contraire ils ont l’habitude de garder un peu d’espace dans leur estomac. Je trouve que manger avec la nourriture dispersée dans plusieurs récipients permet de mieux contrôler son appétit et donc de manger plus équilibré.

 

Le riz, maître des lieux

Passons maintenant au roi de l’alimentation japonaise, le riz ! Celui-ci est différent du riz chinois et thai car il est collant. Qu’il soit seul dans son bol ou accompagné, il est non seulement présent à tous les repas, mais aussi dans le thé, les crackers, l’alcool japonais, (le sake est fait a base de riz) et dans la pâtisserie. Les Japonais le dégustent même trempé dans un thé, on appelle cela l’ocha zuke. Dans la pâtisserie japonaise,  le riz prend la forme d’une pâte de riz gluant lisse nommée mochi. Cette pâte de mochi est utilisée pour faire plusieurs desserts comme le daifuku, le mochi à tel ou tel gout, les dango (colorés ou nappés de sauce), etc, il y a aussi le ohagi ou la pâte n’est pas lisse et ou on peut sentir quelques grains de riz. J’adore le mochi, mais depuis 2-3 ans, j’avoue en avoir un peu marre du riz, du coup j’évite d’en manger à chaque repas.

Embed from Getty Images

Embed from Getty Images

Salmon rice with green tea : Photo

 

La culture du bento

Le bento, qu’est-ce que c’est ? Il s’agit des boites repas fait maison que les Japonais mangent à l’école ou sur leur lieu de travail. Pour les enfants, les mères le leur préparent, certaines peuvent réaliser de petites œuvres d’art en recréant le personnage que leur enfant aime et bien sur en se levant des le lever du soleil ! Pour ceux qui travaillent, on en trouve facilement dans les supermarchés et dans les grandes gares. Si un jour vous devez prendre le Shinkansen, vous constaterez que ce ne sont pas les stands de bento qui manquent. Il existe aussi des chaines de restauration rapide de bento, vous venez sur place ou téléphoner et vous passez le chercher au bout d’environ 20 minutes.

Embed from Getty Images

 

Mes péchés mignons japonais

Cote aliment japonais, je raffole de l’umeboshi, la prune séchée et acidulée, associée à une feuille de shiso, c’est un régale pour les papilles ! Rien que de penser à cette petite boule rose j’en salive ! J’aime beaucoup aussi les champignons maitake, cuits ou frits, ils sont si goûteux. Le mozuku, cette algue originaire d’Okinawa peut rebuter au premier regard de par son aspect visqueux, mais c’est un délice ! Certains connaisseurs de la cuisine japonaise s’attendent peut être à ce que je parle du fameux natto, ces graines de soja fermentées connues pour leur odeur, eh bien, je n’ai toujours pas osé y goûter…

Shiso leaves. : Photo d'actualité

Maitake mushroom : Photo

Pickled plums, close-up : Photo

 

 

 

 

 

:

 

Privé de dessert

Certains le savent peu être, mais contrairement à la France ou l’on aime terminer notre repas par une petit touche sucrée comme un fruit, un yaourt ou autre, ici on ne prend pas de dessert à la fin d’un repas. Cependant de nos jours et selon les restaurants, il est tout de même possible d’en trouver qui proposent des menus avec un dessert à la fin, l’influence occidentale peut être ?

Une tasse de thé ?

Puis, comme les Japonais ont le réflexe de terminer leur repas par une tasse de thé chaud, je vais finir cet article en parlant de la boisson ultime de l’archipel, le thé. En japonais, « thé » se dit « cha« , Matcha, Genmaicha, Sencha, Mugicha, Oolongcha, hojicha etc. Il y a tellement de sortes de thés, de tous les goûts, de toutes les couleurs, à consommer chaud ou froid, bref chacun y trouvera celui qui conviendra à son palais. Dans un restaurant japonais, vous aurez automatiquement droit à votre tasse de thé, soit en libre service sur la table et dans ce cas il sera froid sans à la fin de votre repas et alors il vous sera servi chaud. Mon préféré est le mugicha, il s’agit de thé à l’orge grillé qui se boit surtout en été. Non seulement il est sans caféine et sans théine et donc peut être donc être consommé par petits et grands, mais il a aussi de nombreux bienfaits pour la sante. J‘ai mis 5 ans pour l’apprécier et depuis je ne jure que par lui et le bois froid tout au long de la journée.

Embed from Getty Images

 

* Gochiso-sama deshita ! *

 

  • Itadakimasu est la formule de politesse que l’on dit avant de manger. Il est comparé au « bon appétit », mais littéralement il signifie « je prends ».
  • Gochiso-sama deshita est la formule de politesse que l’on a la fin du repars. On pourrait traduire cela par « c’était bon, merci pour ce repas ».

 

***

 

Aude en Argentine * Camilla au Vietnam * Aurore en Finlande et au Sri Lanka * Lucie en Italie * Kelly au Canada * Cécile au Canada * Angélique au Sénégal * Marie en Autriche * Liz au Koweit *

Publicités

14 commentaires sur « #Histoires Expatriées : La cuisine »

  1. Génial! J’avais répondu okonomiyaki sur Instagram 😉 Les mochi, j’ai goûté une fois et… bon bof, quoi 😄 Je mange salé le matin au petit-déjeuner (pas de riz, toutefois) donc n’aurais aucun problème avec ça.

    Aimé par 1 personne

    1. Pour le petit-déjeuner salé, c’est surtout l’image du riz et du poisson qui me bloque et qui me restent sur l’estomac une fois avalé. Dans les hôtels avec buffet, je peux manger sans problème du bacon avec des œufs brouilles 😉

      J'aime

  2. La nourriture japonaise est tellement diverse et surtout, elle est saine !
    J’adore les mochi !
    Est-ce que tu prépares tes bento toi-même 🙂 ? Et quel est ton repas préféré ?

    J'aime

    1. A la maternelle de mon fils, ils doivent apporter leur bento une fois par semaine donc je le lui prépare avec des portions que j’avais deja cuisiné et congelé. Je n’aime pas faire les bento donc ça reste toujours tres simple ce que je lui fais, cependant il est toujours content quand il sait qu’il y aura un bento au menu ^^
      Mon plat préféré, c’est difficile de choisir, je dirais les sushi et le nabe 🙂

      Aimé par 1 personne

  3. C’est intéressant de voir les habitudes culinaires des uns et des autres pays.
    Je trouve la cuisine japonaise saine et très variée. Pourtant, beaucoup de personnes s’imaginent que les japonais mangent des sushis à tous les repas. 😆
    Par contre, j’aurais un peu de mal le matin avec le salé. Je tiens trop à mes tartines 😀

    A bientôt, bises.

    Gaëlle

    J'aime

  4. Très intéressant, comme d’habitude ! Ça y est, j’ai envie de takoyaki…
    Je suis curieuse de savoir si tu as amené un peu de cuisine française dans l’assiette de ton mari et de ton fils, les plats d’ici qu’ils aiment ou pas.
    Le fromage qui coule et qui sent (bon), ça leur fait peur ? ;-)))

    Aimé par 1 personne

    1. Bien sur ! Je cuisine français et japonais depuis que j’ai mis le pied sur le sol nippon. Mon mari a vécu en France quelques années alors il connait la cuisine française. Par contre, je ne suis pas trop fromage, mon fils en a goûté quelques uns, mais sans plus pour le moment^^

      J'aime

Répondre à paysagesdebelgique Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s