Hiroshima 広島

Hiroshima, ville martyre de l’Histoire et victime de la bêtise humaine. Le 6 août 1945, jour qui marqua les esprits. Au parc du mémorial de la paix trône le célèbre dôme dénudé. Ce dôme, symbole d’Hiroshima et vestige de la bombe atomique, est si imposant de par son histoire. Le voir de mes propres yeux m’a fait comme un coup à la poitrine. C’était si étrange d’être face à lui, face à son vécu. Ses lourdes poutres d’acier tordues donnent une idée de la chaleur et de la violence dégagée par l’explosion. La ville ayant été rasée presque entièrement je me demande comment ce bâtiment a pu résister à la force de la déflagration de la bombe. Certes la majorité des maisons étaient en bois, mais du peu de bâtiments en pierre qu’il y avait à cette époque, ce dôme en est  le seul rescapé. 

12227962_10207828789261566_838058_o

Non loin du dôme, brûle la flamme de la paix qui est destinée à rester allumée tant que des armes nucléaires existeront. A ses cotés siège le musée. Beaucoup me disent qu’il est affreux et choquant, mais finalement il ne l’était pas autant que je le pensais. Je m’y étais peu être préparé mentalement car je n’ai pas été aussi touchée que je pensais l’être. Je n’arrive pas à imaginer l’horreur que du être ce jour et les jours qui suivirent. A l’entrée, des guides audio dans plusieurs langues dont le français sont disponibles. Durant la visite on  peut voir une maquette de la ville d’Hiroshima afin de voir l’étendue des dégâts après le largage de la bombe. On peut aussi écouter des anecdotes sur des personnes, voir des vêtements et des objets abîmés sous l’effet des radiations, voir des images montrant l’évolution des maladies des personnes irradiées et également voir à quoi ressemblait la bombe Little boy qui était vraiment énorme. 12213963_10207828788941558_781870611_o

Certes, les images des dégâts de la bombe atomique sont affreuses, mais je pense qu’elles doivent être vues et gravées dans notre mémoire. Les horreurs faites par les Hommes ne doivent pas être oubliées, afin d’éviter de répéter les mêmes erreurs. Pour ceux qui ne connaissent pas, je vous conseille de regarder l’animé Hadashi no gen (Barefoot gen) qui parle justement de ce jour funeste qui a marqué l’Histoire. Je vous préviens, il est cru et certaines images peuvent être choquantes.

 

Publicités

Itsukushima jinja 厳島神社

Itsukushima jinja est un sanctuaire shinto qui a été construit il y a plus de 1400 ans. Il se situe sur l’île de Miyajima, dans la préfecture d’Hiroshima et qui est accessible par ferry. Comme beaucoup de sanctuaires shinto, il est rouge afin d’éloigner les démons. Ce site est inscrit au patrimoine mondiale de l’Unesco depuis 1996. Situé sur une île dite sacrée, ce sanctuaire est particulièrement connu car il est sur pilotis et semble flotter sur la mer ainsi que son torii flottant qui est accessible à pieds à marée basse. De part sa beauté, son ambiance et son caractère sacré, beaucoup de couple viennent s’y marier pour une cérémonie japonaise traditionnelle. Une autre de ses particularités est que comme à Nara, des cerfs-shika se baladent librement à proximité du sanctuaire et sur le Mont Misen qui est réputé pour ses érables rouges en automne. (article sur Miyajima ici)

Le soir, il est également possible de faire un tour en bateau pour approcher le grand torii et passer en dessous de celui-ci. Quand on est à ses pieds, on se rend compte à quel point il est immense, c’est impressionnant ! Près du temple il y a une partie « vieille ville » où on peut y trouver quelques boutiques traditionnelles que se soit pour des souvenirs ou pour des goûter à la spécialité locale, que sont les momiji manju, des gâteaux fourrés à la pâte d’haricots rouges et en forme de feuille d’érable.

12233113_10207828848903057_801814764_n12204686_10207828849343068_1593033817_n

12231382_10207828849703077_676345641_n

12226402_10207828858503297_946040187_n

Okayama – Naoshima 直島, l’art à porter de main

Naoshima est une île d’art qui se trouve dans la préfecture d’Okayama. L’île est accessible par ferry soit depuis Takamatsu, île de Shikoku, soit depuis le port de Tamano, préfecture d’Okayama. C’est une petite île tres connue pour ses nombreux musées et sculptures d’art contemporain qui y sont dispersés. Ses symboles sont les deux célèbres œuvres de Yayoi Kusama, qui sont des citrouilles géantes et colorées scrutant l’horizon. 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Oeuvre de Yayoi Kusama

L’hôtel, Benesse House, se divise en quatre. Le premier, Opal, et le deuxième Museum, se trouvent dans le musée même, leurs chambres donnent sur la mer et sont interdit aux enfants de moins de 6 ans. Le troisième, Beach, est face à la mer et apparemment parfait pour les familles car les chambres sont plus spacieuses. Le quatrième, Park (le notre), est à 5min à pied de la plage, les chambres donnent sur un parc avec des sculptures multicolores (photos ci-dessous) et accepte les enfants en bas age. Le restaurant et son bar-terrasse donnent sur la mer, lors du dîner nous avons eu droit à un superbe coucher de soleil. Sur l’île il y a aussi des guest-house et il est également possible de loger chez l’habitant voire de séjourner dans des yurts mongoles en bord de mer! 

Sur l’île il y a plusieurs musées, mais nous n’en avons fait que deux, le Chichu Art Museum et le Benesse Art Museum. L’art c’est une affaire de gout, on aime ou on aime pas. Mon mari et moi n’avons pas trop accroché à l’art contemporain que ces deux musées exposaient (photos interdites mais vous en trouverez facilement sur le net), de ce fait nous ne nous y sommes pas attardés et sommes aussi allés profiter de la plage. Vu les 45 degrés qu’il  faisait, un détour par la plage en fin d’après-midi s’imposait, l’eau était bonne, c’était tres agréable. Je m’y suis baignée avec mon fils. J’ai constaté qu’on y a pieds assez longtemps, au point de pouvoir voir de petits poissons de près, par contre, il y a beaucoup d’algues, du coup pour avancer il faut trouver son chemin tel un labyrinthe et faire attention de ne pas glisser.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

14114475_10210138576964815_1563934061_o

C’était un agréable séjour, tout comme pour Shirahama (ici), j’ai vraiment eu un coup de cœur pour Naoshima et j’espère y retourner un jour et en profiter pour voir les choses que je n’avais pas vu cette fois-ci. Comme vous devez vous en douter je vous conseille fortement d’y faire un tour !