Poulet sauce aux oignons

Voici une recette que j’ai trouvé dans un magazine de cuisine et que j’aime bien, de contrairement aux deux précédentes recettes, les ingrédients devraient être facilement trouvables dans les épiceries asiatiques de France.

Pour 2 personnes

Ingrédients

  • 2 cuisses de poulet désossées
  • 1 oignons
  • 4 cuillères a soupe de sauce soja, de sake et de mirin
  • 2 à 4 d’ail
  • du persil

Préparation

  • Émincez les oignons.
  • Faites chauffer la poêle avec un peu d’huile dedans, puis faites-y cuire les cuisses de poulet cote peau jusqu’à qu’elles soient bien dorées.
  • Ensuite retournez les cuisses de poulet, ajoutez l’oignon et l’ail émincés ainsi que l’assaisonnement. Laissez cuire jusqu’à ce que la sauce ait diminué.
  • Servez en saupoudrant de persil.  
Publicités

Kara-age

Voici un incontournable et un plat aimé autant par les grands que par les petits, les kara-age, soit le poulet frit. C’est simple à faire et également un classique des bentos ! Il existe bien entendu divers recettes, mais voici celle qui me plait le plus.

 

Ingrédients

  • 200g de cuisse de poulet désossée 
  • 10g de gingembre frais râpé (ou en tube)
  • 5g d’ail frais écrasé (ou en tube) 
  • 10g de oyster sauce
  • 20g de mayonnaise (personnellement je n’en met que 15)
  • un peu de farine
  • un peu de katakuriko (fécule de pomme de terre)

 

Préparation

  • Coupez votre cuisse de poulet en morceaux (taille bouché). Selon vos goûts vous pouvez garder ou jeter la peau, pour ma part je la garde.
  • Dans un récipient mélangez tous les ingrédients et incorporez-y vos morceaux de poulet. Mélangez bien, n’hésitez pas à le faire à la main.
  • Laissez reposer au frigo 1h.
  • Faites frire à 180℃ puis servez.

 

 

Chou farci

Voici un plat qu’il vous sera facile de réaliser puisque vous n’aurez pas besoin de condiments japonais quoi soient difficilement trouvable en France. Le chou farci est un classique, mais c’est au Japon que je l’ai découvert ! Ainsi les Japonais le font à leur sauce, il existe aussi plusieurs variantes de cette recette, avec du vin blanc, du rouge et même avec du curry ! J’ai testé les trois et celle ci-dessous est ma préférée.

 

Ingrédients

  • 6 grandes feuilles de chou
  • viande hachée
  • oignons
  • 6 tranches de bacon
  • vin blanc
  • purée de tomate
  • ketchup
  • sel, poivre
  • 2 feuilles de laurier

 

Préparation 

Tout d’abord décrochez soigneusement six feuilles de chou, rincez-les, faites-les bouillir quelques minutes puis égouttez-les.

Dans un saladier préparer votre farce en y mélangeant la viande hachée, les oignons émincés, le lait, la chapelure, l’œuf, du sel et du poivre.

Sur une planche à découper disposez une feuille de chou, en bas mettez une boule de farce puis enveloppez le tout. Enroulez votre chou farci d’une tranche de lard et fixez avec un cure-dent. Répétez l’opération avec toutes vos feuilles de chou.

Dans une cocotte disposez vos chou farcis, ajoutez y vos assaisonements ainsi que le laurier puis laissez mijotez environ 15-20min en remuant de temps en temps pour le lard n’accroche pas au fond. Une fois le jus dimimué, vous pouvez servir !

Aubergines au yuzu ponzu

Voici un okazu que j’aime bien et qui est également apprécié par mon fils. C’est une recette simple et rapide à réaliser, se dégustant froide, elle est aussi rafraîchissante. 

Pour 2 personnes

Ingrédients

  • 2 aubergines (une par personne)
  • 1 cuillère à café par personne de yuzu ponzu (sauce japonaise à base d’agrumes, ici le yuzu)
  • quelques graines de sésame (facultatif)

 

Préparation

  • rincez vos aubergines et coupez leurs bouts.
  • Enveloppez-les dans un film plastiques puis mettez-les au micro-onde 5 min.
  • Sortez les aubergines du film plastique et passez-les sous l’eau froide.
  • Retirez la peau a l’aide d’un économe et coupez-les dans la longueur. 
  • Disposez-les dans un récipient et ajoutez-y une cuillère à café de yuzu ponzu. N’hésitez pas à augmenter ou à diminuer la quantité de yuzu ponzu selon vos gouts.
  • Saupoudrez de quelques graines de sésame et réservez au frigo jusqu’au moment de servir.

 

 

Ume shiso tonkatsu 梅しそとんかつ

Voici une recette que j’avais découvert sur le blog d’une amie il y a maintenant 5 ans. Grande fan des umeboshi et de feuilles de shiso, et encore plus de leur mariage, j’adooore ce plat. Si vous aimez tout ce qui est acide, celui-ci devrez vous plaire et surtout ravir vos papilles (rien que d’y penser j’en salive ^^’ ). Pour ceux qui au contraire n’aiment pas l’acidulé ou pour les enfants, vous pouvez tout simplement remplacer l’assortiment ume/shiso par du fromage ! Testé et approuvé par mon fils ! 

 

  • Pour 2 personnes

Ingrédients

  • 10 fines tranches de porc 
  • 10 feuilles de shiso
  • 1 tube de umeboshi, prune acidulée (si vous ne trouvez pas de tube 梅肉 bainiku, vous pouvez prendre de vraies umeboshi et les ouvrir pour prendre leur chaire)
  • 1 oeuf
  • de la chapelure (panko)
  • de la farine 

 

Préparation

  • Rincez vos feuilles de shiso préalablement. 
  • Alignez vos tranches de porc sur votre plan de travail ou sur une planche à  découper.
  • Placez sur chacune d’elle une feuille de shiso.
  •  Déposez sur chaque feuille de shiso un peu de chair d’umeboshi
  • Roulez les tranches de porc sur elles-mêmes, panez-les et faites-les frire.

 

*  les trois tranches de porc roulées qui sont claires sont celles au fromage.

 

 

Épinards aux graines de sésame ほうれんそうごまえ

Pour inaugurer cette catégorie cuisine sur le blog, je commence avec un de mes okazu (plat d’accompagnement) favori qui est un classique dans la cuisine japonaise, le ほうれんそうごまえ, les épinards aux graines de sésame. J’aime tellement cet okazu que j’en mange 2-3 fois par semaine et l’assaisonnement est si bon que je pourrais me manger une botte d’épinards en entier. C’est une recette simple et rapide, idéale pour les bento et comme l’assaisonnement est sucré il devrait réconcilier les enfants qui ont les épinards en horreur (du moins ça marche avec mon fils^^). Il existe plusieurs variantes mais voici celle qui fait danser mes papilles. 

 

Ingrédients

  • 1 botte d’épinards
  • 2 cuillères à soupe de graines de sésame
  • 2 cuillères à café de sucre
  • 2 cuillères à café de sauce soja japonaise (la sauce soja chinoise est différente, en France je voyais souvent la marque japonaise Kikkoman, si vous la voyais n’hésitez pas à la prendre ! )

Préparation

  • Rincez les épinards à l’eau claire puis coupez-les en trois. 
  • Faites-les blanchir 1min puis égouttez-les immédiatement et rincez-les à l’eau froide.
  • Pressez-les bien pour enlever l’excédent d’eau. 
  • Pour l’assaisonnement, pilez les graines de sésames puis mélangez-les avec le sucre et la sauce soja.
  • Incorporez la préparation aux épinards puis réservez au frigo jusqu’au moment de servir. 

 

Akashiso juice

Il y a deux ans je vous avais expliqué dans un article comment faire du Ume juice (ici) , aujourd’hui je vous explique comment faire du Aka Shiso Juice. J’ai découvert cette boisson il y a seulement quelques jours et comme récemment je voyais de gros sachets de Aka shiso dans les supermarchés, je me suis dis que j’allais essayer. 

D’abord qu’est-ce que le Shiso? Ce sont des feuilles aromatiques, il en existe des vertes et des rouges. On utilise beaucoup la shiso verte en cuisine, j’adore l’odeur et le goût, rien que d’y penser j’en salive ^^ Par contre la shiso rouge je ne connaissais pas, en farfouillant sur le net, je découvre qu’on l’utilise plus pour colorer le gingembre et l’ume boshi (la prune séchée). Apparemment la shiso rouge contient de la vitamine A et C ainsi que du fer et du calcium, elle serait bonne pour la santé (grâce a ses propriétés antiseptiques et assainissantes) et diminuerait aussi certaines allergies comme le pollen.

J’avoue en avoir fait une première fois selon une recette trouvé sur internet mais ce fut un échec, trop sucré, même dilué avec beaucoup d’eau, j’ai tout jeté… J’ai racheté ce paquet-ci et suivi la recette qui y était inscrite et que je n’avais pas remarquée la première fois. Cette fois-ci le gout final était meilleur, mais un peu amer, personnellement je n’ai pas trop aimé. Mais bon, il existe aussi plusieurs recettes, soit avec du citron, soit avec du vinaigre etc. Ça dépend des goûts de chacun !

Le procédé est simple. Il faut un sachet de Shiso rouge, 1800ml d’eau, 450g de sucre et le jus de 3 citrons (ou de l’acide citrique si vous en avez).

D’abord lavez les feuilles d’Aka shiso. Faites bouillir de l’eau dans une casserole, ajoutez-y les feuilles de shiso puis retirez-les au bout de 3min. Ensuite dans le jus qu’il reste dans votre casserole ajoutez-y le sucre et les citrons coupés en rondelles. Une fois refroidi transvaser le tout dans des bouteilles et mettez au frigo. Par la suite, selon vos goûts vous pourrez rajouter du sucre ou du citron. A boire frais, dilué avec de l’eau ou de l’eau pétillante.

 

Sirop de prunes 梅ジュース

L’ume est un arbuste japonais qui produit des genres de prunes. Il pousse principalement dans les climats chauds et humides. En Mars, les pruniers sont en fleurs et les Japonais, comme pour le Hanami, se déplacent pour aller les contempler dans les jardins (j’avais déjà fait un article à ce sujet ici). Au mois de Juin, c’est la période de macération en bouteille des prunes, soit dans le l’alcool afin d’obtenir de l’umeshu soit dans du sucre afin d’obtenir du sirop. Ainsi, certains n’ont qu’à récolter les ume dans leur jardin et d’autres peuvent en acheter dans les supermarchés. Dans cet article, je vais vous parler plus précisément de l‘ume juice qui est du sirop de prunes très apprécié en été et que beaucoup de familles fabriquent elles-mêmes.

Une tante de mon mari a des pruniers dans son jardin et chaque mois de Juin elle en envoi à ma belle-mère et à mes belles-sœurs pour que chaque famille puisse préparer du sirop de prune pour l’été. C’est ainsi que l’année dernière j’ai pu en faire et en boire pour la première fois! Pour le déguster on peut le diluer soit avec de l’eau soit avec du soda, ajoutez quelques glaçons et savourez, c’est juste dé-li-ci-eux, j’adore! C’est vraiment idéal pour les chaudes et humides journées d’été. Au début du mois, j’ai reçu 2kg de prunes alors je me suis dis que cette fois-ci j’allais vous en parler en prenant des photos au fur et à mesure des étapes.

_____________________________

Le procédé est très simple, d’abord lavez bien les prunes puis congelez-les pendant environ trois jours. Si on les congèle avant, le jus sortira plus rapidement au contact du sucre.

1

Ensuite mettez-les avec du sucre dans de grandes bouteilles, pour ma part j’ai mi 1kg de prunes + 1kg de sucre fin dans chaque bouteille. Puis laissez macérez pendant environ quatre semaines, voire plus si nécessaire, en secouant un peu les bouteilles chaque jour pour bien mélanger le tout sinon le sucre va rester au fond.

3

Au fil des jours et des semaines on voit les fruits dégorger laissant petit à petit place au sirop.

5 1semaine

Puis ce n’est qu’une fois le sucre disparu et les prunes toutes fripées, au point de ne voir que le noyau, que la préparation est terminée. Il suffit en suite de retirer les prunes et de mettre le sirop en bouteille afin d’en boire quand bon vous semble et sans modération ! A conserver au frais, si possible au frigo. Diluez dans de l’eau avec des glaçons, c’est un délice !

20140710_101432