Nunobiki Herbs Gardens, le jardin des plantes de Kobe

Voici le plus grand jardin des plantes du Japon, le Kobe Nunobiki Herbs Gardens qui est très connu dans la préfecture de Hyogo. Il se trouve sur le mont Maya donc pour y accéder il faut prendre le téléphérique qui se situe à coté de la gare Shin-Kobe.

Durant la montée, nous avons droit à une magnifique vue sur la ville de Kobe, la forêt recouvrant le mont Maya et sur la cascade Nunobiki. Une fois arrivée en haut, c’est une immense terrasse qui nous accueille avec une grande maison qui me rappelle les maisons alsaciennes de chez moi. Il y a un café et une petite boutique où on peut acheter divers produits, principalement à base de lavande, de rose et de miel ou de toutes autres sortes de senteurs florales. Tout sent si bon ! 

En descente de la terrasse c’est un beau et vaste jardin qui s’étend en présentant une grande diversité de fleurs ainsi qu’une multitude de couleurs. Puis ce qui est intéressant avec les herbes que l’on peut y voir, c’est que les Japonais ne les utilise pas de la même façon que nous en Europe ! Un petit peu à l’écart du jardin, il y a également un espace « repos » où l’on peut contempler la vue sur la ville de Kobe et la mer tout en se trempant les pieds dans un ashi-yu (petit onsen chaud pour les pieds), celui-ci est à base de plantes. C’est vraiment un agréable endroit à voir pour s’éloigner du béton de la ville, et ce peu importe la saison.

P1014671.jpg

P1014273.JPG

Dans les serres, il est possible de créer son propres sachet de fleurs et d’herbes séchés. D’abord on choisi le pochon, puis trois herbes, on les mélange et les dispose sur du coton qu’ensuite il faudra mettre dans le sachet. Comme décoration entre le coton et le sachet, on peut y mettre une feuille de laurier et quelques pétales de rose séchées. Tout cela ne prend que 10 minutes.

La spécialité du jardin est la glace à la lavande. La maisonnette qui en vend se trouve à coté de la gare du téléphérique qui permet de regagner la ville. Alors surtout n’hésitez pas à y goûter, c’est un régale !

 

Site du jardin des plantes ici

Cinq cascades à voir au Japon

Du haut de ses 133 mètres, la cascade de Nachi est une des plus grandes chutes d’eau de la péninsule nippone. Elle se situe à Nachikatsuura dans la préfecture de Wakayama et est classée au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 2004. Cette imposante dame étant sacrée, bouddhisme et shintoïsme cohabitent à ses pieds. En effet, nous y retrouvons le temple bouddhiste Seiganto-ji et l’un des trois sanctuaires sacrés de Kumano, le Kumano Nachi Taisha. Manque de chance ce weekend-là, il pleuvait énormément, et vu que nous étions avec des enfants en bas age nous ne nous sommes pas aventurés jusqu’à la pagode du temple Seiganto-ji qui apparemment offre une superbe vu sur la maîtresse des lieux. 

Adresse : Nachisan, Nachikatsuura, Higashimuro District, Wakayama Prefecture 649-5301

 

 

La cascade Nunobiki se trouve à deux pas de la ville de Kobe. Béton et nature étant si proches, son accès, tel un passage secret est à l’abris des regards, juste derrière la gare de Shin-Kobe. Une fois trouvé, nous découvrons un chemin de randonnée qui nous permet de rejoindre la belle en environ 30min. Puis arrivé sur place, nous nous retrouvons au pied d’une chute d’eau de 43m de hauteur. Cette jolie demoiselle porte bien son nom, composé de « nuno » signifiant « tissu » et « hiki » signifiant « tirer », on peut remarquer en effet en la contemplant que son eau précieuse s’écoule tel une bande de tissu s’ouvrant, s’étirant vers la fin tel un rideau. On peut également l’apercevoir depuis le telepherique qui mène jusqu’au jardin des plantes.

Adresse : Fukiaicho, Chuo, Kobe, Hyōgo Prefecture 651-0058

 

 

La petite cascade de Minoh se cache à Osaka dans les montagnes de Minoh. Elle est accessible à environ 45 minutes de marche depuis la gare du même nom. Du haut de ton petit 33 mètres elle accueille et distrait chaque jour ses visiteurs pendant leur pause après une longe marche. Son parc est très populaire en automne pour ses jolies couleurs automnales.

Adresse : Parc Minoh, Minoh, Osaka Prefecture, 562-0002

 

 

La cascade de Daisen se niche au cœur de la forêt sur le Mont du même nom, dans la préfecture de Tottori. Le charme de cette chute d’eau de 42m réside dans le fait qu’elle ait deux niveaux, le supérieur mesurant 28m et l’inférieur mesurant 14m. Autrefois elle avait même un troisième niveaux mais, hélas, en 1934 elle en fut amputé suite aux inondations provoqué par le puissant typhon Muroto. Son autre particularité est qu’on peut l’approcher de très près.

 

 

La cascade Tsuzumi se situe dans le parc dans la ville thermale Arima-onsen, dans la préfecture de Kobe. Elle se nomme ainsi en raison du son de sa chute d’eau, qui autrefois, ressemblait à celui d’un tambour japonais sur lequel on frappe. Hélas, à cause de la grande inondation de 1938 la cascade s’est effondrée et suite aux réparations, ce son qui lui était propre disparu à jamais. Du haut de son petit 8m, elle s’écoule dans la rivière qui longe son parc et traverse la ville d’Arima. Le parc qui l’abrite est accessible soit en voiture, soit depuis la gare Arima-onsen soit via la station de téléphérique Arima-ropeway, Des cerisiers au printemps, des hortensias en été, des momji en automne, le parc offre une jolie palette de couleurs tout au long de l’année, parfait pour de petites balades en forêt. C’est également le coin idéal pour observer des lucioles au début de l’été ! Pour découvrir le parc qui abrite cette cascade, c’est par ici.

P1010088

Adresse : Parc Tsuzumi, 1230 Arima-cho, Kita Kobe, Hyōgo Prefecture, 651-1401