#Histoires Expatriées : Le système médical au Japon

Nouvel article des rendez-vous #Histoires Expatriées organisé par Lucie depuis l’Italie qui tient le blog L’Occhio di Lucie. Le thème du mois est Le système médical et c’est Ferdy du blog Ferdy pain d’épice qui en est la marraine. Voilà encore un sujet intéressant afin de comparer comment cela se passe dans les autres pays. 

Personnellement, j’ai du mal à faire confiance aux médecins japonais à cause de la barrière de la langue et du vocabulaire technique. Certes en 7 ans j’ai largement enrichi mon vocabulaire de ce coté-là (j’allais aux consultations avec mon dico et mon calepin), mais malgré tout, ce manque de confiance persiste quand même. Puis en repensant à certaines anecdotes, je trouve aussi que parfois certains peuvent être incompétents, mais la je me base sur mon expérience donc pas de généralités.

 

La température corporelle

Saviez-vous que les Japonais avaient une température corporelle inférieure à celle des Européens ? La température moyenne des Européens varie de 37 à 37.5 alors que celle des Japonais est de 36.6, ce qui fait qu’ils considèrent avoir de la fièvre à partir de 37.5 alors que nous c’est à partir de +38. Je vais vous raconter une anecdote à ce sujet. Il y a deux ans je devais subir une petite opération pour faire retirer un gros grain de beauté dans le bas du dos qui était suspicieux. Le jour-j, je vais à l’hôpital, l’infirmière prend ma température avant de me préparer et voyant que j’avais 37.5 elle fit un bon sur sa chaise. Prise de panique, elle me demandait si j’étais malade, comment je me sentais etc, alors j’ai du la rassurer en lui expliquant que les Européens avaient une température corporelle supérieure à celle des Japonais et que donc j’allais tres bien. J’avoue que sur le moment j’ai trouvé ça bizarre que vu son métier elle ne connaissait pas ce détail.

 

Les consultations

Ce fut la première chose qui me marqua quand j’ai commencé à aller chez le médecin. En France lors des consultations on est seul avec son médecin, hors ici il y a toujours une troisième personne, une infirmière, une assistante et ce peu importe le genre de spécialiste que vous consultez, généraliste, dentiste, gynécologue, pédiatre, ophtalmologue, dermatologue, etc, je ne me suis jamais retrouvée en tête à tête avec un de mes médecins, que ce soit un homme ou une femme. Je ne connais pas la raison principale de cette façon de faire, mais je suppose que l’une d’entre elle est pour éviter tout geste potentiellement déplacé qu’il pourrait y avoir entre un médecin et son patient.

 

Pharmacie et médicaments

Chaque patient a un carnet ou le pharmacien colle une petite copie de l’ordonnance, je trouve ça bien pour garder une trace des médicaments précédemment consommés. Pour les médicaments, à part chez mon généraliste, je dois aller les chercher à la pharmacie. Contrairement à la France ou on nous donne des boites de médicaments, ici on reçoit le nombre précis de comprimés à prendre pendant tant et tant de jour, pas un de plus, pas un de moins. La première fois ça m’avait beaucoup surprise. Par contre, ici il a aussi des Drugstores qui vendent à la fois des produits ménagers, d’hygiène et des médicaments, mais ce dont des médicaments qu’il est possible d’avoir sans ordonnance. D’ailleurs, je trouve que les médicaments japonais sont moins forts que les français, certains ne font pas effet sur moi ou sinon cela prend plus de temps, ainsi il m’arrive souvent d’être encore malade quand je finis un traitement. De ce fait, je ramène toujours un petit stock de médicaments français pour avoir de quoi faire à la maison. 

 

Prendre rendez-vous

Certains cabinets médicaux on des systèmes de réservations par internet ou par téléphone. Parmi les médecins, il y a aussi plusieurs façons de procéder. Par exemple, pour ma gynéco et mon ophtalmo, je peux réserver sur internet, je choisis le jour et l’heure. Pour le pédiatre, je peux réserver le jour même, un coup de téléphone des 7h30 sur le numéro fait pour prendre RDV, je tape le numéro de patient de mon fils, l’heure que je voudrais et voilà, c’est fait. Pour l’ORL, je peux réserver mon heure de passage sur internet, les réservations ouvrent à 8h et tout est une question de rapidité, je tape mon numéro de patient, je vois combien de personnes il y a avant moi et je n’ai qu’à partir de chez moi quand mon tour semble approcher. Ces systèmes est tellement pratique, ça évite de longues heures d’attente sur place. Je trouve aussi que c’est beaucoup plus simple au Japon d’avoir des rendez-vous chez des spécialistes, vu les retours que j’ai en France, il faut apparemment attendre parfois des mois.

 

Bref, voici les grandes lignes des différences majeures que j’ai noté avec notre mère patrie.

***

Voici les autres participantes au thème du mois : 

 

Publicités