Histoires Expatriées : Voyager à l’étranger quand on habite au Japon

Nouveau rendez-vous #Histoires Expatriées organisé par Lucie depuis l’Italie qui tient le blog L’Occhio di Lucie. Le thème du mois est Le tourisme dans les pays voisins et c’est Kenza du blog Cups of English Tea qui en est la marraine.

En comparant avec la France, depuis l’Hexagone j’ai plus voyagé à l’étranger, que ce soit en voiture, en train ou en avion, faut l’avouer la France est très bien située. Par contre au Japon, compte tenu de sa situation géographique, si je quitte le sol japonais c’est surtout pour rentrer en France alors que j’adorerai voir d’autres pays, retourner en Angleterre et en Espagne, découvrir la Grèce ainsi que certains coins des Etats-Unis et de l’Amérique latine, mais du coup je voyage plus à l’interieur du Japon, voiture, avion, train tout y passe aussi et niveau train, le Japon est très bien desservi ! De ce fait, je connais mieux le Japon que mon propre pays… Bref, sans généraliser et en me basant sur mon entourage, voyons voir ce qu’il en est du tourisme à l’étranger quand on réside au pays du soleil levant. 

japan.gif

Les congés 

Tout d’abord, au Japon, il n’y a pas les fameuses cinq semaines de congés payés que nous avons en France, mais il y a officiellement seize jours fériés répartis tout au long de l’année. Ces jours-là, les écoles et les bureaux de l’administration sont fermés et un grand nombre d’entreprises accordent un congé à leurs employés. Ensuite, il y a trois principales périodes de vacances au Japon : le Nouvel An, la mi-août aux environs de la fête O-bon, qui est l’équivalent de la Toussaint, et pendant la Golden Week de la fin avril à début mai. En moyenne, les Japonais ont droit à 18 jours de congés par an, cependant la majorité des salariés ne prennent que la moitié. De plus, s’ils prennent quelques jours de vacances cela se limitera à 2 d’affilées, mais pas plus, car selon certaines entreprises il est assez mal vu de se la couler douce pendant que ses collègues travaillent. J’ai la chance de ne pas travailler dans une entreprise japonaise, mais mon mari si. Parfois quand il prend deux jours couplés avec le weekend, il me rappelle toujours que ça ne se fait pas trop, qu’il a du prendre de l’avance sur son boulot pour ne pas déranger ses collègues avec ses clients et qu’en retour il devra apporter un omiyage, un souvenir pour eux, en général des gâteaux de la région. 

D’ailleurs, coté actualité, on peut parler de la Golden Week qui cumule 4 jours fériés, le 29 avril, puis les 3-4-5 mai, elle permet à de nombreux Japonais de partir en vacances hors du Japon. Par contre ceux qui décident de voyager dans l’archipel, eux, se retrouvent à voir les prix flamber entre les avions et les hôtels, et ont droit aux lieux touristiques bondés. De ce fait, beaucoup choisissent aussi de rester chez eux. Cependant, cette année, en raison du changement d’empereur et d’ère, cette Golden Week dura 10 jours, ce qui, apparemment, déplu à certains Japonais, qui sans leur travail, disaient ne pas savoir quoi faire de leurs journées. Un peu triste non ? En tout cas, dans mon entourage, ils étaient plutôt contents de ces longues vacances.

Voyager à l’étranger

Le Japon est une île, ce qui signifie qu’il faille obligatoirement prendre l’avion pour aller à l’étranger et malheureusement l’avion, ça coûte cher. Voyager dans les pays proches tels que la Corée ou la Thaïlande, cela reste encore abordable, on peut prendre un aller-retour pour 400 euros par personnes, par contre dès qu’il s’agit des Etats-Unis ou de l’Europe cela devient vite bien plus cher et avoisine, voire dépasse les 1000 euros. Après bien sur, tout dépend des compagnies aériennes et du trajet, avec ou sans escales. Ceux qui réussissent à partir maximum une semaine en Europe sont principalement des étudiants ou des retraités, voyageant plus en groupe que seul, le but premier étant de voir le plus de choses en peu de temps. Une ville par jour, en bus, arrivé sur le lieu touristique en question, le voir, le prendre en photo, y passer moins quelques minutes et remonter dans le bus. Le tout étant de pouvoir dire « j’y étais, je l’ai vu de mes propres yeux ». J’ai noté qu’en France les Japonais visitent surtout Paris et le Mont St Michel.

Destinations phares ?

Compte tenu du peu de congés qu’on les Japonais, ils privilégient les pays voisins. Une des destinations préférées serait apparemment Hawaï. Je n’y suis encore jamais allée, mais dans mon entourage plusieurs y ont déjà séjourné plusieurs fois. En couple, entre ami/es, avec des enfants, amateurs de tourisme ou de farniente, ou même juste pour se marier, tant de possibilités qui attirent. Cette île du Pacifique est pratique d’accès de part sa distance, elle permet aussi d’avoir un avant goût de l’Occident et surtout elle serait très Japan-friendly. En effet, apparemment, il y auraient tellement de Japonais qu’on aurait l’impression de ne pas avoir quitter le pays. Beaucoup de touristes nippons, de personnels japonais ou d’Hawaïens parlant japonais, mais aussi pas mal de restaurants japonais. Hawaï, c’est de beaux paysages entre volcans, nature, sable blanc, mer bleue, ainsi que du shopping et surtout le confort de la langue, la tranquillité de voyager à l’étranger sans avoir peur de ne pas réussir à communiquer avec les locaux.

Alternatives

Cependant le Japon offre bon nombre de paysages variés. Pour un climat tempéré, et surtout de la neige, direction Hokkaido l’île la plus au nord de l’archipel. Là-bas les températures passent facilement en dessous de zéro en hiver et niveau neige on est bien servi aussi. Je n’y suis pas encore allée, mais j’aimerai beaucoup notamment pour le festival de la neige et pour les champs de lavande.

20130830_103007
Wakayama – plage de Shirarahama

Une préférence pour la mer ? Direction Wakayama avec sa plage de sable blanc voire Okinawa si en plus vous voulez un air de pays chaud et une impression de sortir du pays. En effet, Okinawa ne ressemble pas à Honshu l’île principale du Japon, les gens, le dialecte, l’architecture, la nourriture, tout est très différent, pour les Japonais, Okinawa ce n’est pas le Japon. J’aime beaucoup Okinawa qui est aussi un ensemble d’îles, la-bas je me suis sentie dépaysée et je n’ai qu’une hâte, y retourner.

P1011516.JPG
Okinawa – île de Taketomi

Envie de montages ou de volcans, ce n’est pas ça qui manque au Japon ! Volcan inactif comme le Mont Fuji ou actif comme le Sakurajima à Kyushu, faites votre choix ! Quant aux montages, à Aomori, dans le Kansai ou à Tottori, le choix est large dans le Japon, rien que dans ma région il y a de quoi faire.

CIMG9186
Kawaguchiko – Mont Fuji

Envie de se croire dans le Sahara, direction les dunes de sables de Tottori !

20121028_141934.jpg
Les dunes de Tottori

Pour se relaxer dans des sources thermales, Hakone, Arima, Wakayama, Kinosaki ou Beppu sauront répondre à vos attentes !
Bref à défaut de voyager à l’étranger, les Japonais savent se divertir en restant sur le sol de leur mère patrie.

* * *

Les autres participants 

Thibault en Amérique du nordFerdy au CanadaBarbara au Costa RicaCatherine en AllemagneAngélique au Sénégal –  Emeline à Amsterdam

Publicités

Août, mes vacances en France

Me voila de retour de mon séjour en France qui fut assez chargé et qui m’a fait beaucoup de bien ! Quelle joie de retrouver mon Alsace natale, de revoir ma famille et mes amies. Je me sentais légère, libre d’être moi-même. Puis comme vous devais vous en douter, pour ce qui est de la nourriture je ne me suis pas privée ! ^^ 

A chaque fois que je rentre en France, je fais une escale à Amsterdam pour prendre une correspondance pour Bâle. Les vols se sont bien passés, mon fils était sage, il a joué et s’est amusé avec l’écran de son siège. Ce n’est qu’au bout de 9h de vol qu il a enfin un peu dormi, juste une heure. Puis le second vol s’est tout aussi bien passé. A ma grande surprise il a bien vécu le décalage horaire, il a fait des nuits complètes dès le deuxième soir. 

Lorsque nous étions en train d’attérir à Amsterdam ce fut un réel bonheur de revoir de grands espaces verts. Des champs, des verts pâturages à perte de vue. Des villes et des villages si joliment espaces les uns des autres et si bien ordonnés. Puis en direction de la Suisse, ce fut de belles et vertes montagnes qui ont fait leur apparition laissant apercevoir des maisons isolées par-ci par-là. Des paysages qui m’avaient manqué car ils se font si rares au Japon où les villes sont collées les unes aux autres et où on ne voit pas leurs limites. 

La première semaine j’ai emmené mon fils à la foire de ma ville. Nous avons fait trois manèges ensembles et il a aussi gagné un lot à la pêche aux canards. Malgré la canicule encore présente, il s’est beaucoup amusé. Puis ensuite ce fut mon tour de me faire plaisir en passant une journée à Europa Park avec ma famille pendant que mon fils était resté avec mes parents. Pour ceux qui l’ignorent, Europa Park est un parc d’attractions qui se situe en Allemagne à 45 minutes de chez moi. Je suis également allé à Strasbourg pour participer à l’hommage au chanteur de Linkin Park, Chester Bennington. En effet je suis fan du groupe et de lui depuis 14 ans, soit la moitie de ma vie, ce qui fait que sa disparition m’a beaucoup attristé. J’en ai aussi profité pour revoir une de mes meilleures amies et dégusté une excellente tarte flambée. 

20960814_10213776347146796_1583932585_o

La deuxième semaine, j’ai fait un peu de shopping pour mon fils et moi, je m’étais justement retenu de faire des achats au Japon pour pouvoir me faire plaisir en France. Je l’ai aussi emmené au zoo, il a pu y découvrir plus d’animaux qu’au zoo de Kobe où l’on va d’habitude. Il s’y ai bien amusé. Le weekend mon fils et moi avons repris l’avion pour aller rendre visite à mon autre meilleure amie en Charente. Nous avons passé une journée à la plage avec nos enfants, c’était super de la revoir et de passer un peu de temps ensemble. 

20862400_10213727317481085_1559172965_o.jpg

20839683_10213727316481060_1761264624_o.jpg

La troisième semaine je suis allée passer une nuit à Paris pour me rendre à Londres le lendemain avec une amie. Nous sommes allés aux Studio Harry Potter de la Warner Bros qui expose les décors, vêtements et accessoires originaux des films. En tant que Potterhead j’étais émerveillée, une vraie gamine de voir tous ça de mes yeux. La dernière fois que j’avais été à Londres c’était il y a 8 ans. J’aime bien cette ville et j’aimerai y retourner une prochaine fois en y restant plusieurs jours pour prendre le temps redécouvrir la ville. Comme c’était la première fois que mon fils passait deux nuits sans moi je ne voulais pas le laisser trop longtemps. Puis le weekend nous avons fêté ses 3 ans avec un superbe gâteau Trotro en pâte à sucre ce qui l’avait rendu tout heureux.

20930414_10213755402583195_866354827_o20907221_10213755409823376_634015711_o

20930469_10213755445304263_370365642_o.jpg

Du 21 au 30 mes beaux-parents et mon mari sont venus. Un séjour de 10 jours bien chargés aussi. Mon beau-père et mon mari étant amateurs de vins, nous avons fait la route des vins d’Alsace pour en déguster quelques uns. Ainsi, nous leur avons fait visiter les villages de Ribeauville et de Kaysersberg qui a récemment été élu plus beau village de France. J’adore nos maisons à colombages, elles sont vraiment magnifiques. Mes beaux-parents ont beaucoup aimé et je suis contente de leur avoir fait découvrir le charme alsacien de notre belle région.

20993037_10213803393062927_8757333899178717548_n

20994027_10213803393262932_438619591795040961_n

Nous avons aussi passé une journée en Allemagne, à Freiburg en traversant le Rhin. Résidents sur une île, ça leur a fait bizarre de pouvoir changer de pays en 20 minutes de voiture et de pouvoir faire l’aller-retour en une journée. Nous avons également changer de région en faisant un saut en Meurthe et Moselle pour aller admirer les cristaux de Baccarat. Les artisans sont de vraies artistes, leurs créations sont vraiment splendides. Dans ma ville, il n’y a pas grand chose à visiter à part quelques musées. Ainsi je leur ai fait visiter la Cité de l’automobile et la Cité du train qu’ils ont aussi beaucoup apprécié, mon fils y compris. Je les ai aussi emmené à l’Ecomusée, qui est un musée-village ou on peut y découvrir d’anciennes maisons alsaciennes, leur fabrication, leur intérieur qui date des années 1834 à 1950, ainsi que de nombreux métiers de l’époque. On peut faire un tour en calèche, en tracteur, en barque et y acheter du bon pain cuit a l’ancienne. De plus, en apprendre plus sur les circonstances et la création de l’Ecomusée était vraiment très intéressant. C’est également un bon endroit pour faire découvrir les animaux de la ferme aux enfants.

21077566_10213816046619258_3399458732810633401_n

21078863_10213828323686177_5985734974078212228_n

21123224_10213837072504892_535714515_o.jpg

21169350_10213837064104682_1986535644_o.jpg

20170828_103049.jpg

Puis l’heure du retour a sonné. Les au revoirs sont toujours aussi déchirants, mon fils a pleuré, réclamant sa mamie lorsque notre premier avion a décollé, s’en ai suivi une petite sieste. Les vols retour se sont bien passés meme si a notre arrivée au Japon nos valises n’ont pas suivi. Lors du deuxieme vol, mon fils était aussi calme et a dormi 4h, premiere fois qu’il dort autant en avion. Coté décalage horaire, j’ai l’impression que c’est moins difficiles que les fois précédentes, notamment pour mon fils qui a fait des nuits completes des le premier soir. J’ai aussi récupéré ma chienne. Apparemment ca s’est bien passé. J’ai un compte-rendu de chaque journée passée la bas avec des photos et les horaires de ses repas, balades et besoins. Ca rassure ! A peine rentrée, je pense déjà à repartir… vivement 2018 !